top of page

Journal de montage - 5/03/21

Dernière mise à jour : 30 oct. 2023


Aujourd’hui, j'ai monté la séquence où les étudiants venus aider sur le chantier investissent la piaule abandonnée de Yves Manuguerra, l'ancien propriétaire. Et évidemment, c'est en montant que me viennent les idées de fiction, puisqu'au tournage je ne fais que suivre le mouvement sans diriger quoi que ce soit. J'essaie juste de filmer au vol une situation intéressante, susceptible d'être exploitée par la suite.


Et c'est en montant que je ressens cette présence sourde de quelqu’un qui n’est plus là mais qui s'expose à travers ses objets personnels. Le fantôme?

Fouiller dans ses affaires à la recherche d'indices, essayer ses vêtements, lire ses agendas... et que faire de ses nombreux médicaments?


Imaginons un détective borderline. Il avale les médicaments d'un cadavre sur la mort duquel il enquête afin de découvrir son secret.

Hum, Il y a certainement une idée à creuser là dedans.




Derrière la caméra, je ressens de la joie à filmer ce moment. Je remarque qu'inspecter son appartement seul ou en groupe ne donne pas du tout la même chose à l'image. Seul on est une sorte d'intrus, de cambrioleur, de détective, il y a du suspens, un certain malaise s'installe dans cet univers confiné, hanté.


Ensemble, l'action de fouiller dédramatise, il y a de la vie, c'est un jeu, ce brassage d'objets assainit l'atmosphère. Tout doit partir. Grand nettoyage.


On aurait presque envie de tout rassembler et de tout brûler. De brûler ce grand corps malade constitué de tous ces objets personnels dérisoires, abandonnés. Pour faire le deuil, tourner la page.

Un grand feu de joie et puis après ?

Marcher sur les braises?


Une scène peut-être...Ou une petite peinture.




Un peu comme si le fantôme demandait ça. Un rituel de fumigation.

Je le sens content quelque part, content d’avoir enfin de la visite, un peu d'attention portée à ce que fut sa vie misérable. Content que ces jeunes gens se posent des questions à son sujet avant d'emporter une de ses chemises, un de ses chapeaux, un de ses pantalons.


Ce personnage me semble du coup moins obscur, plus sympathique. Il pourrait même devenir un ami. Le mien ou l'ami d'un personnage du film à venir? Fantôme ou ange gardien?


Quel lien entre les fantômes et les anges gardiens?


Tiens, cela me fait penser aux "Ailes du Désir".




Et puis par extension aux anges du cinéma.





0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page